nIQnutn

Le numérique libre en contre-addiction

Le troll en réponse à un troll: choses à ne pas faire

Je n'écris plus grand chose sur le blog depuis quelque temps par manque d'envie. Mais hier, quand je suis tombé sur un article, je me suis dit:

Du coup, j'ai rédigé un truc à la va vite (première erreur). J'ai hésité à partager partout où je pouvais mais j'ai pensé que c'était mieux de mettre ça en commentaire sur le JDH et que ça puisse être compris dans le contexte (deuxième erreur).

Je ne m'attendais pas à ce qu'on lise ça de travers. Trop tard, j'ai déclenché un affrontement féroce entre les forces du bien et les forces du mal (c'est moi).

L’origine de mon intervention fait suite à un article repartagé sur le Journal Du Hacker. Son auteur est le principal fournisseur de troll du JDH (il a déjà sévi à plusieurs reprises avec Firefox et des tas d'autres sujets).

Je me suis dit qu'en réponse, c'était plus marrant de répondre en utilisant un ton décalé. J'ai pris une image de Team America, par les créateurs de South Park (ce n'est pas de ma faute mais j'adore ce film et le ton outrancier est utilisé dans leurs œuvres de Matt Stone et Trey Parker - j'avoue que je n'ai pas les mêmes talents mais ça semblait cohérent hier soir).
J'adopte donc un ton excessif et des termes un peu agressif. Grave erreur, il me semble que deux expressions ont crée une profonde agitation parmi la tribu des Bisounours:

  • "ça vous fout la nausée"
  • "ne pas les mélanger avec ce genre de merde"

Et là, en lisant les commentaires je me rends compte que certains n'ont pas vu une critique du contenu (les idées et la forme) mais une attaque ad hominem [↓ pour plus d'infos].

La tribu des licornes m'invitent à adopter une autre posture:

  • "On peut être totalement en désaccord avec lui, en général on déconstruit le discours, on argumente."
  • "Cependant, expliquer calmement les choses reste selon moi la meilleure façon de faire progresser tout le monde."

... mais on m'a appris à ne pas nourrir le troll !

À la lecture des commentaires et des explications, je reste toutefois perplexe et sceptique quant à l'utilité de répondre. Il me semble que l'on retrouve:
de la mauvaise foi,
une envie de troller
quelqu'un qui n'a rien compris aux actions de LQDN
un être incompris
mais pas quelqu'un qui a envie d'échanger sur le fond.

Ceci étant passé (la nuit porte conseil), je réclame un peu de miséricorde pour un simple pécheur.

PS: on m'a signalé une réponse de bloginfo
Mince, Je crois que je suis tombé sur un bagarreur: Oui, mon pépère, t’as touché le fond sans doute dès ta naissance, sans le savoir ! et que je n'aurais pas de répit :/

Question 1 (vous avez 2 heures): Que pensez-vous des trolls et du lâché de troll en public ? Quel doit être la place occupée par les trolls dans la communauté du libre ?
Question 2 (points comptent double): Est-ce qu'il ne faudrait pas envisager une séparation nette entre Le Journal Du Hacker et Le Journal Du Trolleur ?

Edit: il y a en fait une troisième erreur à ne pas faire! Quand on écrit sur internet, ne jamais publier à chaud. On oublie des choses, on ne voit pas les détails et on oublie de tout relire (oui, le truc au milieu que tout le monde voit mais pas toi).

3 commentaires

Toujours le même anon |

repartager -> repartagé
faut -> fout ?
Que -vous -> pensez-vous ?

Heu, ne te mets pas au troll toi aussi :D
Je pense, j'espère que le problème vient surtout de l'ordre : les bisounours et licornes ont lu ton article (un tantinet provocateur) avant son tissu de conneries. Et pas sûr qu'ils aient lus les commentaires.

Entre ça, github qui se fait racheter, hackernews/y-combinator qui publie une pub, oui une pub, pour une "alternative" bidon à github (juste du hosting gitlab, sans version gratuite pour de l'open source), ça me donne envie de retourner dans ma grotte.

nIQnutn |

Merci pour les corrections (j'ai honte) :/

Pour une possible thérianthropie, c'est possible mais pas sûr que la trollanthropisme soit officiellement reconnue.

Pour l'avenir du libre, son combat a toujours été difficile mais heureusement on sera nombreux à ne rien lâcher.

Denis |

En ce qui me concerne, mon intention était de me foutre de la gueule de la Quadrature du Net. J'étais dans la dérision. Et objectivement, faire de l'anti-GAFAM avec des comptes des GAFAM doit plus nous amener à rigoler qu'à en pleurer. Quoique...

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire