nIQnutn

Le numérique libre en contre-addiction

"Ce qui nous fait hésiter, c'est que le code soit accessible"

Il y a quelques temps, je suis tombé sur une vidéo de l'émission 8-Fi sur Direct8. L'émission est un peu ancienne mais très intéressante et je trouve utile d'avoir une vision de ce qui se faisait et se disait à cette époque. De nombreux thèmes sont abordés et ça mérite un coup d'oeil. On retrouve une vision intéressante du logiciel libre et c'est très instructif.

Passons au moment croustillant de l'émission. Rien que l'idée de revoir Tristan Nitot à cette période devrait vous donner envie mais j'ai encore mieux.

Un certain Didier Lambert, passionné de bridge et à l'époque vice président du CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) nous a gratifié d'un discours assez amusant/déconcertant/affligeant (rayez la mention inutile). D'après les informations trouvées, il est aussi ancien président du CIGREF et ex-DSI d'Essilor (juste pour situer le personnage).

Avec cet extrait, on voit bien qu'il y a de véritables lacunes (je ne parlerai pas d'incompétence) concernant sa connaissance du logiciel libre (on peut se demander pourquoi il est venu à cette émission). Au moins, il a réussi à faire rire Tristan Nitot. gif
Si on continue l'analogie avec la voiture, c'est dire qu'un acheteur préférera un véhicule dont il ne pourra pas disposer des caractéristiques, plans, guide d'entretien et qu'il n'aura pas la possibilité de le réparer (obliger d'avoir des outils spécifiques). Il aura simplement droit à un voyant lui disant de passer à son garage agréé et payer l'addition. Personnellement, je préfère avoir la possibilité de réparer ma voiture (si j'en ai envie) OU de l'amener dans un garage si je ne veux pas m'embêter.

Je trouve que cette vidéo est malheureusement le reflet du débat actuel. Je constate que le fond n'a pas changé et même si j'imagine que les professionnels sont plus au fait du logiciel libre, les politiques sont encore très loin d'avoir un avis éclairé. Ces personnes qui doivent prendre des décisions importantes ont une vision très caricaturale du sujet (et vraisemblablement entretenu par les lobbyistes).

Ce n'est pas juste pour l'amour du logiciel libre que je ressors cet extrait mais c'est surtout pour faire comprendre que derrière il y a le développement économique (local), l'innovation et la possibilité d'offrir à tous un outil performant ( dans l'éducation, pour la création d'entreprise, ..., et vecteur d'opportunité) qui sont en jeu.
Il s'agit de savoir si on veut privilégier la rente pour certaines entreprises (Microsoft par exemple) ou le revenu du travail en favorisant l'activité des entreprises. L’interopérabilité des systèmes est indispensable et favoriser le logiciel libre est essentiel pour sortir certains acteurs de leur zone de confort et de position dominante sur le marché.

L'émission est disponible dans son intégralité sur Dailymotion (le débat sur le logiciel libre commence à partir de 00:13:00).

Émission diffusée le dimanche 15 mai 2005

Licence Creative Commons Attribution Pas de Modification 3.0 France

Écrire un commentaire