Guide de survie Stretch

Un résumé des principales commandes à connaître pour les utilisateurs Debian. L'antisèche est disponible au format .pdf pour l'impression et au format .odt pour modification.

Vous retrouverez le détail des commandes ci-dessous. N'hésitez pas à compléter avec d'autres commandes.

Description du terminal:

utilisateur@machine:~/Documents$
utilisateur nom de l’utilisateur connecté
machine nom de la machine
~/Documents répertoire en cours d’utilisation
$ utilisateur normal
# utilisateur root

Gestion des paquets

Mettre à jour la liste des paquets

La commande update permet simplement d'actualiser la liste des paquets disponibles pour votre système.


#root
apt update

Cette commande ne modifie pas le système, elle se contente de demander s'il existe de nouveaux paquets ou des nouvelles versions disponibles pour votre distribution.

L'utilisation de apt update est généralement le préalable avant toute opération effectuée avec APT.

Installer les mises à jour

Il est nécessaire de garder son système à jour et d'installer les dernières versions des paquets disponibles. Cela permet de corriger les bugs existants et d'installer les correctifs de sécurité.


#root
apt upgrade

De nouveaux paquets peuvent être installés si c'est nécessaire, mais les paquets installés ne seront jamais supprimés.
Cette commande est "sans risque".

Mettre à jour le système

La commande full-upgrade remplit sensiblement la même fonction que upgrade à la différence qu'elle peut aussi supprimer des paquets installés si cela est nécessaire pour résoudre un conflit entre des paquets. On utilise généralement cette commande lors du basculement d'une version majeure de Debian à la suivante (Jessie > Stretch).


#root
apt full-upgrade

Prenez le temps de lire les modifications qui seront effectuées sur votre système avant de valider l’exécution de la commande.

Installer un paquet

L'ajout d'un/plusieurs paquet(s) se fait avec la commande install qui gérera automatiquement l'installation de toutes les dépendances nécessaires au fonctionnement du logiciel.


#root
apt install <paquet>

<paquet> correspondant au nom exact du logiciel que l'on veut installer. Par exemple, pour installer le jeu SuperTux, la commande sera: apt install supertux.
Pour trouver le nom exact du paquet, il est possible d'utiliser la commande search ou depuis la page https://www.debian.org/distrib/packages#search_packages qui recense tous les paquets.

Supprimer un paquet

Il arrive que certains paquets ne vous soient plus utiles, dans ce cas il est préférable de les désinstaller. La commande remove permet de supprimer un paquet présent sur votre système.


#root
apt remove <paquet>

La commande supprimera également les dépendances qui ne sont plus nécessaires. Encore une fois, vérifiez la liste des paquets qui seront supprimés avant de valider les opérations.

Éditer le fichier sources.list

Il est parfois nécessaire d'éditer les sources de son système en modifiant le fichier /etc/apt/sources.list. Généralement pour l'ajout des sections non libres et des dépôts tiers.
La commande edit-sources permet de bénéficier de la coloration syntaxique et fournit des vérifications de sécurité de base.


#root
apt edit-sources

Il est nécessaire de lancer la commande update pour que les modifications soient prises en compte.

Arborescence du système

/ Le répertoire racine (root). Le point de départ de toute l'arborescence.
/bin binariesBinaires (exécutables) des commandes essentielles.
/boot bootstrapFichiers statiques pour le programme d'amorçage.
/dev deviceFichiers des pilotes de périphériques.
/etc editing text config Fichiers de configuration spécifiques à la machine.
/home home directory Répertoires personnels des utilisateurs
/lib librairies Bibliothèques partagées et modules noyaux essentiels.
/mediamediaPoints de montage pour les supports amovibles.
/mntmountPoint de montage pour les montages temporaires.
/optoptionalRépertoire pour d'autres logiciels.
/procprocessesRépertoire virtuel pour les informations système.
/rootrootRépertoire personnel de l'utilisateur root.
/runruntime system Données variables d'exécution.
/sbinsuper binariesExécutables système essentiels.
/srvservicesDonnées pour les services fournis par le système.
/tmptemporary Fichiers temporaires
/usrUnix system resources Hiérarchie secondaire: programmes des utilisateurs (/usr/bin), les bibliothèques (/usr/lib), la documentation (/usr/share/doc), etc.
/varvariableDonnées variables comme les fichiers de journalisation, les messages électroniques, les sites web, les bases de données, etc.

Description de la hiérarchie du système de fichiers


$user
man hier

Gestion des fichiers et dossiers

Chemin absolu: chemin complet à partir de la racine /
/home/utilisateur/dossier/fichier.txt

Chemin relatif: chemin à partir du répertoire courant, ici /home/utilisateur
dossier/fichier.txt

Chemin par rapport au répertoire personnel: chemin à partir du répertoire personnel ~
~/dossier/fichier.txt

Pour les chemins contenant des espaces ou autres caractères spéciaux, il faut utiliser les caractères d’échappement \ (on peut utiliser la complétion automatique) ou entourer le chemin par des guillemets " ou apostrophes ' .

.Répertoire courant
..Répertoire parent
~Répertoire utilisateur
-Répertoire précédent

Afficher le contenu du répertoire


$user
ls -lh <dossier>
ls -lhA <dossier>		# Afficher également les fichiers cachés

Changer le répertoire courant


$user
cd <dossier>

Afficher le nom du répertoire courant


$user
pwd

Créer un répertoire


$user
mkdir <dossier>
mkdir -p <dossier> 			# créer des répertoires parents (répertoires intermédiaires) si nécessaire

Supprimer un répertoire vide


$user
rmdir <dossier>
rmdir -p <dossier>		# supprimer le répertoire et ses parents 

Copier un fichier


$user
cp <source> <cible>

Déplacer ou renommer un fichier/dossier


$user
mv <source> <cible>

Supprimer un fichier


$user
rm <fichier>

Créer un fichier vide


$user
touch <fichier>

Créer un lien symbolique vers un fichier


$user
ln -s <cible> <lien>

Afficher le contenu d'un fichier


$user
cat <fichier> 
less <fichier>

Éditer un fichier texte


$user
nano <fichier>
nano -B <fichier> 		# Faire une copie de sauvegarde du fichier

Identifier le type d’un fichier


$user
file <fichier>

Afficher l’espace occupé par le système


$user
df -h

Afficher la taille d’un dossier


$user
du -hs

Gestion des processus

Afficher les processus en temps réel


$user
top

Afficher tous les processus du système


$user
ps aux

Terminer un processus par son PID


$user
kill 

Terminer un processus par son nom


$user
killall 

Terminer un processus graphique


$user
xkill

Afficher l’utilisation de mémoire


$user
free -h

Gestion des utilisateurs

Afficher le nom de l’utilisateur


$user
whoami

Changer le mot de passe de l’utilisateur


#root
passwd <utilisateur>

Lancer une commande avec root

Lancer une commande avec les droits root


$user
su -c "<commande>"

Se connecter en tant que root


$user
su

Gestion des droits et permissions

Modifier les permissions d’un fichier


#root
chmod [u g o a] [+ - =] [r w x] 
chmod o+r ~/fichier.txt		# exemple: ajouter les droits en lecture pour les autres utilisateurs sur le fichier ~/fichier.txt
UtilisateurOpérateursPersmissions
u propriétaire+ ajouter des droitsr lecture
g groupe- supprimer des droitsw écriture
o les autres= définir des droitsx exécution
a tous

Le droit d’exécution sur un dossier permet de le traverser et de lire son contenu.

Changer le propriétaire d’un fichier


#root
chown [utilisateur] 

Changer le groupe propriétaire d'un fichier


#root
chgrp [groupe] 

Gestion du matériel

Afficher les informations sur les disques


$user
lsblk --fs

Lister les périphériques USB


$user
lsusb

Lister les périphériques PCI


$user
lspci

Afficher les informations sur le processeur


$user
lscpu

Afficher les informations sur le noyau


$user
uname -sr

Afficher les informations sur la distribution


$user
lsb_release -d

Afficher le bureau utilisé


$user
echo "$XDG_CURRENT_DESKTOP"

Gestion de l'alimentation

Arrêter le système


$user
systemctl poweroff

Redémarrer le système


$user
systemctl reboot

Mettre en veille le système


$user
systemctl suspend

Complétion automatique

Il est recommandé d'utiliser la complétion automatique pour écrire les commandes ou les chemins pour éviter de très nombreuses erreurs de saisies. Il suffit de commencer la saisie du nom de la commande ou du chemin puis de compléter automatiquement en utilisant la touche Tab. Si plusieurs choix sont disponibles, il suffit d'appuyer deux fois sur Tab pour d'afficher la liste complète.

Obtenir de l’aide

Lire l'aide en ligne concernant chaque commande et de nombreux fichiers de configuration:


$user
man <commande>

Aide concise pour la plupart des commandes:


$user
<commande> --help

Rechercher les pages d'aide concernant un terme recherché:


$user
apropos <terme>

Documentation

Site d’entraide Debian-Facile:

Documentation officielle:

Antisèche

Télécharger le fichier guide-survie-stretch.pdf
Télécharger le fichier source guide-survie-stretch.odt

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire