Copier un article pour le partager sur un wiki

Je reviens à la charge encore une fois sur le sujet de la contribution pour le logiciel libre. Il y a moins d'un an, j'avais déjà écrit sur le sujet: Contribuer à un Wiki . Je pense que la documentation est une partie importante et indispensable pour que le logiciel libre soit accessible au plus grand nombre (débutants et experts) et surtout continuer de découvrir des choses. On va voir ce qu'il est possible de faire et comment.

Aussi bien pour de la documentation, un tuto ou un article, on tombe régulièrement sur du contenu intéressant et utile à partager. En règle générale, il n'est disponible que sur le site où l'auteur l'a posté. On en retrouve sur les forums, réseaux sociaux, blogs, wikis, ... Pour aider la communauté et ajouter sa pierre à l'édifice, je vous propose de repartager toutes ces connaissances et les intégrer dans un wiki. Pas un simple copier/coller mais une méthode rapide pour garder l'ensemble de la mise en forme (titres, gras, italique, balise de code, ...). Par exemple, pour copier l'article Commandes en vrac et l'intégrer au wiki Debian-Facile. Cela nous permettra de centraliser la connaissance autour de Debian.

Vous l'aurez compris, je vous ai préparé un tuto pour faire des tutos ou comment repartager un article sur un wiki.

Lire la suite

Streaming: enregistrer une vidéo

Je vous ai déjà parlé de RTMPDump pour récupérer des vidéos. Maintenant, sur un de mes sites, cette solution ne marche plus. Obligé de changer mon fusil d'épaule mais tant que j'arrive à récupérer le contenu, c'est cool.

C'est pas très professionnel comme solution mais ça de récupérer des vidéos utilisant HTTP Live Streaming (aussi appelé HLS) et ses fichiers.ts . En tout cas, ça marche pour moi. J'utilise Firefox avec l'extension Random Agent Spoofer et livestreamer.

Lire la suite

Nintendo 64: rejouer à de vrais jeux

C'est l'occasion de ressortir les manettes et de recommencer des jeux mythiques. C'est probablement sur la Nintendo 64 que j'ai le plus de souvenirs de jeux, du moins les plus marquants. La 3D, le multijoueur à 4 et des parties sans fin. Les réussites sont nombreuses et ont marqué les esprits en commençant par Super Mario 64, Golden Eye et Mario Kart 64 (je vais pas tous les citer). De nos jours, le jeu vidéo a changé, certains vendent des jeux pas fini et bugués et on croule sous la quantité de jeux disponibles (souvent ils manquent cruellement d'inspiration). C'est de plus en plus rare pour moi d'accrocher, avec le temps on se lasse mais je trouve que les jeux de cette époque avait une véritable identité et à part quelques patates payé à prix d'or (500 Francs de l'époque) je les ai tous terminé.

Tout ça parce que l'autre jour, j'ai eu envie de commencer un nouveau jeu mais ma liste de jeux sur Steam était beaucoup trop longue. Découragé, j'ai préféré revenir à des valeurs sûres.

Lire la suite

APT et la gestion des paquets

La gestion des paquets (installation, suppression, mise à jour, ...) sous Debian peut se faire avec différents outils. On connaît généralement apt-get et aptitude qui sont incontournables. Il existe également des interfaces graphiques comme synaptic, gnome-software et d'autres qui pourront rassurer certains (mais que je ne recommanderai pas). Face à ces outils, APT est la solution à utiliser pour la gestion des paquets au quotidien sous Debian. APT est facile à utiliser et dispose de toutes les fonctions de bases qui vous seront utiles.

Comme définit dans le man, APT est conçu comme une interface utilisateur et permet certaines options plus adaptées à une utilisation interactive. Toutes les opérations essentielles sont donc disponibles, de l'installation, à la mise à jour jusqu'à la suppression de paquets. Certaines fonctionnalités ont été ajoutés comme l'édition des sources ou la fonction list.

J'avais déjà présenté APT pour Jessie mais depuis Stretch on a le droit à quelques nouveautés.
La documentation n'étant pas exhaustive, c'est l'occasion de faire le point sur cet outil.

Lire la suite

Faire une présentation avec reveal.js et Markdown

On a vu dans l'article précédent comment réaliser une présentation avec reveal.js.
Pour ajouter du contenu dans le diaporama, il faut utiliser HTML mais il existe aussi une solution pour utiliser la syntaxe Markdown.

L'utilisation de Markdown apporte certains avantages:

  • rédaction rapide
  • facile à lire
  • permet une vue d'ensemble de la présentation

La solution la plus efficace est de créer un fichier externe avec le contenu des diapos (diaporama.md) et d'indiquer son utilisation dans le fichier index.html.
Il est possible de définir des attributs pour modifier des éléments du diaporama grâce une syntaxe spécifique.

Lire la suite

Réaliser une présentation avec reveal.js

Il y a quelque temps, j'ai commencé à regarder l'utilitaire pandoc pour convertir un fichier en Markdown vers du pdf, html et d'autres formats.
En regardant un peu ce qu'il est possible de faire avec cet utilitaire, j'ai découvert qu'on peut créer des présentations avec reveal.js.

Contrairement à d'autres modèles de présentation, l'avantage principale est de n'avoir besoin que d'un navigateur web pour l'afficher et d'un simple éditeur de texte pour le modifier.
On peut utiliser une présentation en local ou la déposer sur un serveur, qui sera disponible comme n'importe quelle page web.
On retrouve globalement les mêmes fonctions de bases que pour une présentation Impress avec LibreOffice.

Lire la suite